THIRD (1971) Les titres

Ce troisième album un an après ABRAXAS, clôt admirablement la trilogie dés débuts de SANTANA et de l'histoire du ROCK-LATIN. La superbe pochette représentant un foetus sortant d'une nova donne le ton musical d'une manière éblouissante et colorée à l'album. Il est de la même veine que le précédent en plus rock. L'addition d'un nouveau guitariste nommé Neal Schon en est certainement l'explication. Les parties de guitares sont riches en solos et riffs. Le morceau NO ONE TO DEPEND ON en est la preuve. Il est joué par les deux guitaristes dés l'introduction en même temps pour se livrer à une partie de guitares par la suite à qui sort le plus beau solo sur un tempo endiablé et des percussions de feu. La chanson s'achève sur l'introduction et s'éclipse en écho sur un riff rock. Chapeau bas messieurs ! Le reste de l'album comprend un titre célèbre du répertoire du groupe, TOUSSAINT L'OUVERTURE . Sur une suite d'accord emprunté au style flamenco, il nous entraîne très loin et très haut dans le lyrisme de la fusion du rock et des rythmes latins grâce à son leader Carlos. Le hit EVERYBODY'S EVERYTHING est une réussite avec une section de cuivre impeccable , GUAJIRA invite obligatoirement à la danse et PARA LOS RUMBEROS est une autre reprise de Tito Puente (auteur d'OYE COMO VA) plus rapide, plus accès sur les percussions et les cuivres. Très chaud, Caramba ! Le reste de l'album est de la même trempe, c'est-à-dire très bon avec notamment une chanson très mélodieuse composée par Carlos lui-même, EVERYTHING'S COMING OUR WAY avec des breaks très percutants.

Deux mots : ROCK et LATINO !
Note artistique : 9/10